• Caroline

Le PERP

Mis à jour : juin 15

Le Plan Epargne Retraite Populaire (PERP) est un contrat d’épargne ayant pour objectif de préparer votre retraite en investissant sur les marchés financiers.

Les différents modes de gestion
Les différents modes de gestion

Le PERP bénéficie du même fonctionnement que l’assurance-vie ou le contrat de capitalisation (fonds euro et unités de compte). La différence réside dans le fait qu’il ne peut être racheté (retirer l'argent), sauf cas exceptionnels, et qu’il se dénoue sous forme de rente au moment du départ à la retraite du souscripteur.


Les PERP ne sont plus commercialisés depuis le 1er Octobre 2020. Ils sont remplacés par de nouveaux Plans d’épargne retraite individuels (PERIN) mis en place le 1er Octobre 2019.


Le fonctionnement du PERP


Bien qu’il s’agisse d’un système qui a pour objectif de préparer votre retraite, il n’en reste pas moins un placement financier. Le but est avant tout de pouvoir générer des intérêts, de gagner de l’argent pour votre retraite.


Pour générer des profits, il est important de connaître le fonctionnement de ce contrat si cher aux français.



Le Plan épargne retraite populaire est composé de deux compartiments (que l’on appelle des supports) :

  • Le Fonds en euro

  • Les unités de comptes (UC).

Certains anciens contrats, que l’on appelle des contrats mono-support sont uniquement constitués du support Fonds en euros.


Lors de votre souscription à un PERP avant octobre 2020, votre conseiller ou vous même, avez déterminé une allocation d’actifs, c’est à dire la part que représente ces poches (fonds euro et UC) et la composition détaillée du support unités de compte.


Exemple:


J'ai sélectionné le PERP qui me correspond le mieux, j’ai choisi l’allocation d’actifs. J’ai décidé d’investir 50% de en fonds euro et 50% en unités de compte.


Les 50% d’unités de compte sont composés, à ma demande par 20% d’un fonds actions monde, 20% d’un fonds d’obligations d’Etat long terme et 10% d’un fonds minières.


Il est donc essentiel de connaître ce qu’est le fonds en euro et les unités de compte afin de pouvoir organiser et gérer une allocation d’actifs qui vous permettra de gagner de l’argent.


Le Fonds en euro :


Il s’agit d’un placement financier dont le capital est garanti. Il est normalement composé d’obligations mais peut également inclure des actions et des actifs financiers immobiliers.


Un fonds euro uniquement composé d’actifs obligataires est un fonds euro dit «pur».

Chaque actif a un niveau de risque qui est déterminé à partir de l’échelle de risque allant de 1 à 7 :




Le niveau 1 correspond à un actif sans risque et qui rapporte peu. Le niveau 7 est un actif avec un risque élevé de perte en capital mais qui a pour objectif de chercher un rendement important.


Le fonds en euro a un niveau de risque de 1. En effet, le rendement du fonds en euro se dégrade dans le temps. Cette classe d’actifs, il y a quelques années, avait un rendement de plus de 4% par an et était sans risque.


Ci-dessous l’évolution du rendement du fonds en euro :




Du fait de son rendement faible, le fond en euro est considéré pour beaucoup d’investisseurs comme une poche de liquidité. Par conséquent, si vous souhaitez gagner de l’argent aujourd'hui, ce n’est pas en investissant dans le fonds en euro mais dans les unités de compte.


Unités de compte :


Les supports en unités de compte ne sont pas garantis, c’est à dire qu’il existe un risque de perte en capital (partielle ou totale).


Sur l’échelle de risque, les UC ont un niveau compris entre 2 et 7. Le niveau 2 correspond à des supports immobiliers et monétaires. Les niveaux 3 et 4 à des fonds obligataires, et les niveaux 5, 6 et 7 à des fonds actions.


"Une obligation est une créance représentatif d’un emprunt contracté par une personne morale pour un montant et une durée déterminée, auprès d’une personne physique ou morale qui l’a souscrit ». Les intérêts sont appelés des coupons."
"Une action est un titre délivré par une société qui confère à son détenteur (l’actionnaire) la propriété d’une partie du capital avec tous les droits attachés à cette propriété : cette action lui permet d’une part, d’intervenir dans la gestion en participant notamment aux assemblées générales avec droit de vote suivant le principe « une action = une voix » et, d’autre part, de retirer un revenu variable en fonction des bénéfices réalisés par la société. Ce revenu est appelé dividendes."

Un fonds est une enveloppe pouvant contenir soit des actions, soit des obligations ou bien les deux. Ils peuvent avoir certains critères comme par exemple un fonds actions Europe qui est composé uniquement d’actions de sociétés européennes. Ce sont ces critères qui vont vous permettre de gérer votre allocation d’actifs.


L’actualité économique mondiale doit vous aiguiller sur vos investissements :

  • Les zones géographiques où investir

  • Les secteurs où investir

  • Les devises dans lesquelles investir.


Vous ne pouvez pas détenir des actions en direct dans votre PERP, seuls des fonds peuvent être logés dans votre contrat.


La fin du PERP


Comme je vous l’ai annoncé au début de cet article, votre PERP se solde au moment de votre départ à la retraite.


Vous devez informer la compagnie d’assurance qui détient votre contrat de votre mise à la retraite. Vous aurez alors un choix à faire concernant la sortie de votre épargne :

  • Soit vous optez pour la sortie en rente viagère

  • Soit vous optez pour la sortie de 80% de votre capital en rente viagère et 20% en capital.


"La rente viagère est un revenu versé régulièrement à une personne (le « crédirentier »), selon une certaine périodicité (par exemple mensuelle ou trimestrielle). Les pensions de retraite sont des rentes viagères."

Sa sortie anticipée


Votre épargne est normalement bloquée sur votre PERP jusqu’à votre départ à la retraite. Cependant il subsiste certains cas qui vous permettent de débloquer cette épargne :

  • Achat de votre résidence principale ;

  • Des situations exceptionnelles comme le décès de votre partenaire de Pacs ou votre époux, une invalidité ;

  • Fin de vos droits aux allocations chômage ;

  • Surendettement

La loi « Sapin II » a mis en place un déblocage anticipé du PERP pour les personnes modestes détenant ce contrat avec un faible encours. Le rachat doit être inférieur à 2 000 euros et le PERP ne doit pas être alimenté depuis 4 années. Cependant, pour les PERP ayant des versements réguliers, le contrat doit avoir plus de 4 ans.


Calcul de la rente


La rente est déterminée suivant la table de mortalité : c’est à dire en fonction de votre espérance de vie. La rente peut être est inférieure si vous optez pour une rente réversible, c’est à dire qu’à votre décès les versements de rente se poursuivent sur le compte de votre conjoint. Cette option n’est pas obligatoire, mais peut être utile.


Il vous est bien évidemment possible de demander une simulation à votre conseiller/commercial d’une rente simple et d’une rente réversible.


Fiscalité du PERP


L’avantage fiscal du PERP est la possibilité de déduire fiscalement les sommes versées. En effet vous pouvez déduire de vos revenus imposables les sommes versées sur votre plan épargne retraite populaire dans la limite d’un plafond :

  • Soit 10% des revenus professionnels dans la limite de 8 fois le PASS de l’année précédente, c’est à dire un plafond de 32 419 € ;

  • Soit 10% du plafond annuel de la sécurité sociale pour les personnes n’ayant pas de revenus professionnels, c’est à dire un plafond de 4 052 €.

"PASS (Plafond annuel de la sécurité sociale): référence et/ou limite pour le calcul de charges sociales et de certains avantages consentis par les entreprises. Dans le régime général des salariés et les régimes alignés, les cotisations de retraite de base sont principalement calculées sur les salaires ou revenus limités au plafond : on dit alors que les cotisations sont plafonnées. Ce plafond est actualisé au 1er janvier de chaque année."

Imposition à la sortie


Sortie en rente: la rente est soumise à l’impôt sur le revenu et bénéficie de l’abattement de 10% applicable aux pensions retraite.


Sortie en capital: Il s’agit là des 20% en capital. Cette part sera soit soumise à l’impôt sur le revenu soit au prélèvement forfaitaire de 7,5% (après abattement de 10%) auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux de 17,2%.


Les frais


Attention, les frais sont des éléments importants. Vous devez par conséquent connaître les différents frais relatifs à votre PERP.


Voici les différents frais :

  • Frais d’entrée : lors de votre adhésion vous pouvez avoir des frais d’entrée, cela dépend des compagnies d’assurance. Aujourd’hui il existe de nombreux contrats sans frais d’entrée.

  • Frais sur versements : si vous faites des versements libres, des frais peuvent être pris par la compagnie qui détient votre PERP. Chez certaines compagnies ces frais peuvent aller jusqu’à 4%. Là encore beaucoup de contrats aujourd’hui n'ont pas de frais d’entrée.

  • Frais de gestion : les frais de gestion sont généralement compris entre 0,5% et 2%, au-delà vous devez négocier. Attention, il est souvent coutume de prélever les frais de gestion des U.C. trimestriellement, donc dans les conditions générales c’est le pourcentage prélevé à chaque trimestre qui est mentionné. Les frais de gestion diffèrent également si vous optez pour un mandat de gestion, c’est à dire que votre conseiller gère votre contrat à votre place ; cette option n’est pas proposée par toutes les compagnies.

  • Frais de sortie : il s’agit là des frais qui vous seront prélevés si vous faites des rachats partiels ou bien un rachat total. Comme pour les frais de versements, ils sont pour la majeure partie à 0%, mais certains contrats maintiennent ces frais. Lors de rachats vous pouvez mettre en place une rente, c’est à dire un versement mensuel ou trimestriel de votre PERP sur votre compte courant. La mise en place de la rente a un coût, c’est ce que l’on appelle des frais d’arrérages, ils sont globalement de 3%.

  • Frais d’arbitrages : ils sont pour moi les plus importants. Un arbitrage est le fait de retirer de l’argent d’un fonds pour le placer dans un autre sans que l’argent sorte du contrat. Les arbitrages, c’est ce qui vous permet de gérer votre contrat (la gestion = arbitrages). Ils sont généralement compris entre 0,50% et 0,80% avec un montant minimum. Certains contrats n'ont pas de frais d’arbitrages.

Les frais impactent la performance de votre contrat, n’hésitez pas à questionner le commercial ou conseiller sur les frais, il doit les connaître par cœur.



J'espère que vous avez apprécié cet article. N'hésitez pas à laisser un commentaire, votre avis m'intéresse !


Caroline

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout