• Caroline

Assurance-Vie

Mis à jour : juin 14

L'Assurance-vie est le placement préféré des français. Comment fonctionne-t-il ? Comment gagner de l'argent ? Quels sont ses avantages et inconvénients ?

Assurance-vie
Assurance-vie

Il s’agit d’un placement financier qui permet à l’assuré (le souscripteur) d’épargner dans le but de transmettre son épargne au bénéficiaire du contrat d’assurance-vie.


Si vous détenez une ou plusieurs assurance-vie, vous pouvez bénéficier des intérêts que vont générer vos placements au sein de votre contrat. Vous pouvez faire des versements, des rachats partiels et même faire un rachat total.


En cas de décès, votre contrat d’assurance-vie se dénoue, c’est à dire qu’il prend fin. Votre ou vos bénéficiaires recevront leurs parts, que vous aurez préalablement définies au sein de la clause bénéficiaire.



Définition de l'assurance-vie


"L’assurance-vie est un contrat par lequel l’assureur s’engage, en contrepartie de la perception de primes, à verser une rente ou un capital à une ou des personnes déterminées."

Dans le milieu de la gestion de patrimoine, le terme « primes » signifie des versements de sommes d’argent. Aujourd’hui, la plupart des contrats d’assurance-vie ne demandent plus un versement de primes régulier et automatique. Cette condition doit être mentionnée dans les conditions générales du contrat que vous avez choisi. Vous pouvez, à votre convenance, effectuer un ou plusieurs versements libres quand vous le souhaitez tout en prenant en compte les frais de versements. Je vous explique l’ensemble des frais que peut contenir une assurance-vie plus bas dans cet article.


Pourquoi avoir une assurance-vie ? Ce placement répond aux objectifs suivants:

  • La transmission du patrimoine

  • Bénéficier de complément de revenu

  • Développer son patrimoine financier


Fonctionnement de l'assurance-vie


Bien qu’il s’agisse d’un contrat avec une fiscalité avantageuse et une solution patrimoniale très intéressante dans le cadre de la transmission de votre patrimoine, il n’en reste pas moins un placement financier. Le but est avant tout de pouvoir générer des intérêts, de gagner de l’argent.


Pour générer des profits, il est important de connaître le fonctionnement de ce contrat si cher aux français.



Le contrat d’assurance-vie est composé de deux compartiments (que l’on appelle des supports) :

  • Le fonds en euro

  • Les unités de comptes (UC)

Certains anciens contrats, que l’on appelle des contrats mono-support sont uniquement constitués du support Fonds en euros.


Aujourd’hui, l’ensemble des contrats d’assurance-vie commercialisés sont des contrats dits multi-supports, c’est à dire qu’ils sont composés des deux poches ci-dessus.


Lors de votre souscription d’une assurance-vie, votre conseiller ou vous même, devez déterminer une allocation d’actifs, c’est à dire la part que représentera ces poches (fonds euro ou UC) et la composition détaillée du support unité de compte.


Exemple:


J’ai sélectionné l’assurance-vie qui me correspond le mieux, j’ai nommé les bénéficiaires de mon contrat, je dois décider de l’allocation d’actifs. Je choisis d’investir 50% de mon premier versement en fonds euros et 50% en unités de compte.


Les 50% d’unités de compte seront composés, à ma demande, par 20% d’un fonds actions monde, 20% d’un fonds d’obligations d’Etat long terme et 10% d’un fonds minières.


Le Fonds en euro:


Il s’agit d’un placement financier dont le capital est garanti. Il est normalement composé d’obligations mais peut également inclure des actions et des actifs financiers immobiliers.


Un fonds euro uniquement composé d’actifs obligataires est un fonds euro dit « pur ».


Chaque actif a un niveau de risque qui est déterminé à partir de l’échelle de risque allant de 1 à 7 :


Echelle de risque
Echelle de risque

Le niveau 1 correspond à un actif sans risque et qui rapporte peu. Le niveau 7 est un actif avec un risque élevé de perte en capital mais qui a pour objectif de chercher un rendement important.


Le fonds en euro a un niveau de risque de 1. En effet, le rendement du fonds en euro se dégrade dans le temps. Cette classe d’actifs, il y a quelques années, avait un rendement de plus de 4% par an et était sans risque.


Ci-dessous l’évolution du rendement du fonds en euro :




Evolution du fonds en euro
Evolution du fonds en euro

Du fait de son rendement faible, le fond euro est considéré pour beaucoup d’investisseurs comme une poche de liquidité. Par conséquent, si vous souhaitez gagner de l’argent aujourd'hui, ce n’est pas en investissant dans le fonds en euro mais dans les unités de compte.


Unités de compte :


Les supports en unités de compte ne sont pas garantis, c’est à dire qu’il existe un risque de perte en capital (partielle ou totale).


Sur l’échelle de risque, les UC ont un niveau compris entre 2 et 7. Le niveau 2 correspond à des supports immobiliers et monétaires. Les niveaux 3 et 4 à des fonds obligataires, et les niveaux 5, 6 et 7 à des fonds actions.


"L'Obligation est un placement financier qui constitue une créance sur son émetteur, il s’agit plus simplement d’une dette financière. Les intérêts sont appelés des coupons."
"L'Action est un placement financier, une action correspond à un titre de propriété qui est délivré par une entreprise. La détention d’une action est rémunérée par un dividende."

Un fonds est un fonds commun de placement (FCP). C'est une enveloppe pouvant contenir soit des actions, soit des obligations ou bien les deux. Ils peuvent avoir certains critères comme par exemple un fonds actions Europe qui est composé uniquement d’actions de sociétés européennes. Ce sont ces critères qui vont vous permettre de construire votre allocation d’actifs.


L’actualité économique mondiale doit vous aiguiller sur vos investissements :

  • Les zones géographiques où investir

  • Les secteurs dans lesquels investir

  • Les devises dans lesquelles investir

Vous ne pouvez pas détenir des actions en direct dans votre assurance-vie, seuls des fonds peuvent être logés dans votre contrat.


Sa fiscalité


Le contrat d’assurance-vie est privilégié par les investisseurs notamment pour sa fiscalité avantageuse.

Il faut distinguer la fiscalité en cas de vie (rachats partiels et/ou rachat total) et la fiscalité en cas de décès.


Fiscalité en cas de vie:


La fiscalité est prélevée sur la part des intérêts rachetés :


Ci-dessous vous trouverez la fiscalité qui sera appliquée lors de votre rachat sur la part des intérêts:


Fiscalité assurance-vie en cas de vie
Fiscalité Assurance-vie en cas de vie

Lors de votre demande de rachat, vous devez indiquer :

  • Votre numéro de contrat

  • Le montant que vous souhaitez retirer

  • L'option fiscale choisie: IRRP ou prélèvement forfaitaire

La demande doit être adressée à votre conseiller/commercial soit par mail ou bien par courrier, cela dépend de la politique de la compagnie d’assurance.


Vous devez fournir :

  • Une copie de votre pièce d'identité

  • Et un RIB



Fiscalité en cas de décès


Fiscalité Assurance-vie en cas de décès
Fiscalité Assurance-vie en cas de décès

Si l’un de vos proches décède et qu’il détient une ou plusieurs assurance-vie vous devez informer la compagnie d’assurance de son décès. Une liste de pièces justificatives sera alors demandée au(x) bénéficiaire(s).


La procédure de transmission/succession peut prendre du temps, elle peut durer jusqu’à 2 mois.


La clause bénéficiaire


La clause bénéficiaire est remplie au moment de la souscription du contrat, elle peut à tout moment être modifiée par l’assuré. La clause bénéficiaire est strictement confidentielle.


La plupart du temps, la clause bénéficiaire par défaut suivante est proposée :


« Mon conjoint non divorcé non séparé de corps, à défaut mes enfants nés ou à naître, vivants ou représentés par suite de prédécès ou de renonciation au bénéfice du contrat, par parts égales, à défaut mes héritiers par parts égales ».


Cette clause standard désigne votre conjoint avec qui vous n’êtes ni divorcé ni séparé, comme bénéficiaire. Si votre conjoint est décédé, ce seront vos enfants par parts égales, sinon vos héritiers par parts égales.


Vous pouvez, si vous le souhaitez désigner une ou plusieurs personnes avec ou sans lien de famille. Vous pouvez également choisir la part qui reviendra à vos bénéficiaires si vous en désignez plusieurs. Les parts doivent être exprimées en pourcentage et non en montant car votre contrat a pour objectif d’évoluer.


Lorsque vous désignez des personnes vous devez renseigner :

  • Prénom et Nom

  • Date et Lieu de naissance

  • Lieu de résidence

Ces informations sont essentielles afin que la compagnie d’assurance retrouve et confirme les bénéficiaires.


Les frais de l'assurance-vie



Attention, les frais sont des éléments importants à prendre en considération lors de votre choix d’assurance-vie. Vous devez par conséquent connaître les différents frais relatifs à l’assurance-vie afin de pouvoir les comparer. Bien évidemment les frais ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte pour votre décision.


Voici les différents frais :

  • Frais d'entrée: lors de votre adhésion vous pouvez avoir des frais d’entrée, cela dépend des compagnies d’assurance. Aujourd’hui il existe de nombreux contrats sans frais d’entrée.

  • Frais sur versement: si vous faites des versements libres, des frais peuvent être pris par la société de gestion. Chez certaines compagnies ces frais peuvent aller jusqu’à 4%. Là encore beaucoup de contrats aujourd’hui n'ont pas de frais de versement. Si vous avez un contrat avec des frais de versement, il vous suffit de demander un avenant à votre contrat d’assurance-vie afin d’enlever ces frais de versement, surtout si vous effectuer des versements réguliers. Cependant, en raison de la baisse constante du fonds en euros, aujourd’hui la majeure partie des compagnies d’assurance met des frais d’entrée uniquement sur le support en euro afin que les épargnants évitent d’investir dans ce compartiment. Car oui le fonds en euro coûte de l’argent aux compagnies d’assurance.

  • Frais de gestion: les frais de gestion sont généralement compris entre 0,5% et 2%, au-delà vous devez négocier. Les frais de gestion diffèrent du fonds en euro et du support en unités de compte. Ils sont généralement plus élevés pour la partie U.C. Attention, il est souvent coutume de prélever les frais de gestion des U.C. trimestriellement, donc dans les conditions générales c’est le pourcentage prélevé à chaque trimestre qui est mentionné. Les frais de gestion diffèrent également si vous optez pour un mandat de gestion, c’est à dire que votre conseiller gère votre contrat à votre place ; cette option n’est pas proposée par toute les compagnies.

  • Frais de sortie: il s’agit là des frais qui vous seront prélevés si vous faites des rachats partiels ou bien un rachat total. Comme pour les frais de versements ils sont pour la majeure partie à 0%, mais certains contrats maintiennent ces frais. Je vous recommande, si vous en avez, que ces frais n’excèdent pas 1%, au-delà c’est cher. Lors de rachats vous pouvez mettre en place une rente, c’est à dire un versement mensuel ou trimestriel de votre assurance-vie sur votre compte courant. La mise en place de la rente a un coût, c’est ce que l’on appelle des frais d’arrérages, ils sont globalement de 3%. La rente n’est quasiment plus utilisée voir pas du tout par les investisseurs.

  • Frais d'arbitrage: ils sont pour moi les plus importants. Un arbitrage est le fait de retirer de l’argent d’un fonds pour le placer dans un autre sans que l’argent sorte du contrat. Les arbitrages, c’est ce qui vous permet de gérer votre contrat (la gestion = arbitrages). Ils sont généralement compris entre 0,50% et 0,80% avec un montant minimum. Certains contrats n'ont pas de frais d’arbitrages.

Les frais impactent la performance de votre contrat, il est nécessaire de les comparer, n’hésitez pas à questionner le commercial ou conseiller sur les frais, il doit les connaître par cœur.



Ce qu'il faut retenir


Le contrat d'Assurance-vie doit vous permettre de faire fructifier votre argent à travers des supports d'investissements (OPCVM). Certains contrats multisupports peuvent même loger des SCPI.


Le capital investi en support en euros à pour objectif la conservation du capital, le capital est garanti.


Grâce à ce contrat vous avez la possibilité de diversifier votre épargne. Plus votre contrat est diversifié plus il sera équilibré et plus vous pourrez allez chercher du rendement.


Le niveau de risque de vos investissements doit respecter votre profil investisseur (dynamique, équilibré ou prudent). Selon certaines compagnies, vous avez la possibilité de choisir le mode de gestion que vous souhaitez appliquer à votre assurance-vie: gestion libre, gestion conseillée, gestion pilotée.



J'espère que vous avez apprécié cet article. N'hésitez pas à laisser un commentaire, votre avis m'intéresse !


Caroline

70 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout